Portail : comment se dispenser de la corvée du décapage ?

Sommaire

Pour éviter le long et fastidieux travail de décapage de votre portail en bois ou en fer, il existe différentes solutions.

Quelles sont ces solutions ? Existe-t-il des professionnels spécialisés ? Tour d'horizon des moyens d’éviter cette corvée !

Différentes techniques de décapage de portail

Si vous souhaitez vous épargner la corvée de décapage, vous pouvez :

  • prendre rendez-vous dans un centre de décapage ou chez un serrurier métallier ;
  • selon votre cas, décider d'effectuer l’opération sur place ou chez le professionnel.

Différents procédés sont utilisés :

  • Le décapage par sablage et grenaillage :
    • c'est une technique utilisant des abrasifs différents (métalliques ou minéraux) ;
    • elle consiste à projeter des abrasifs granuleux à une vitesse d’environ 500 km/h sur la surface afin d’ôter toutes traces indésirables : peinture, rouille, vernis, tag, etc.
  • L’aérogommage :
    • c'est un dérivé du sablage ;
    • elle consiste à projeter un abrasif naturel à basse pression sur la pièce à décaper.
  • L’hydrogommage :
    • c'est un procédé qui consiste à projeter à basse pression un mélange d’eau, d’air et de micro granulats d’origine naturelle ;
    • elle permet de gommer les salissures, peintures ou autres traces.

Bon à savoir : vous pouvez entretenir régulièrement votre portail avec de l'eau savonneuse s'il est en PVC ou en aluminium, ou avec de l'antirouille s'il est en fer. Cette opération est à renouveler tous les 2 ans.

Décapage professionnel spécial portail en bois

Les techniques énoncées dans la première partie peuvent abîmer les portails en bois. Sachez que les professionnels disposent d'une autre technique pour décaper le bois.

Il s'agit du décapage par bain :

  • Le bois composant le portail est plongé dans des mélanges :
    • soit d’eau et de soude caustique ;
    • soit d’eau et de solvants.
  • Le fait d’immerger entièrement le portail dans un décapant permet au produit d’agir uniformément sur toute la surface.
  • Le résultat est variable en fonction des essences des bois :
    • plus le bois est dur, moins il pâtit du décapage ;
    • il n’y a pratiquement pas de décoloration du bois lors d’un décapage par solvant.
  • Le portail ressort nu avec très peu de résidus voire, dans la majorité des cas, sans aucune trace de peinture.
  • Un ponçage est toujours nécessaire après un décapage, opération qu’un professionnel peut également effectuer.

Bon à savoir : un décapage coûte en moyenne 15 € le m² par face, mais les tarifs peuvent varier en fonction de l'enseigne et de la méthode employée.

Pour un portail alliant esthétique et sécurité, suivez nos conseils !

Ces pros peuvent vous aider